Décrire les cinq catégories générales de méthodes de lutte contre les mauvaises herbes.

Lutte préventive contre les mauvaises herbes

La lutte préventive contre les mauvaises herbes fait référence à toute méthode de lutte qui vise à empêcher l’établissement des mauvaises herbes dans une culture cultivée, un pâturage ou une serre.

En recherche de comparatif sur les meilleures coupes bordures thermiques ? Voir ici !

Des exemples de lutte préventive contre les mauvaises herbes seraient l’utilisation de semences certifiées exemptes de mauvaises herbes, le transport du foin sans mauvaises herbes seulement, le nettoyage de l’équipement agricole avant le déplacement d’un endroit à un autre et le criblage de l’eau d’irrigation pour empêcher les graines de mauvaises herbes de circuler dans les fossés d’irrigation.

Culturel

La lutte contre les mauvaises herbes en culture fait référence à toute technique qui consiste à maintenir les conditions du champ dans des conditions telles que les mauvaises herbes sont moins susceptibles de s’établir et/ou d’augmenter en nombre. Parmi les exemples de lutte contre les mauvaises herbes en culture, mentionnons la rotation des cultures, l’évitement du surpâturage des pâturages ou des parcours, l’utilisation d’espèces fourragères concurrentielles bien adaptées et le maintien d’une bonne fertilité du sol.

Mécanique

La lutte mécanique contre les mauvaises herbes fait référence à toute technique qui implique l’utilisation d’équipement agricole pour lutter contre les mauvaises herbes. Les deux techniques de contrôle mécanique les plus souvent utilisées sont le travail du sol et le fauchage.

Biologique

La lutte biologique contre les mauvaises herbes fait référence à toute technique qui implique l’utilisation d’ennemis naturels des mauvaises herbes pour contrôler la germination des graines de mauvaises herbes ou la propagation des plantes établies. Il s’agit d’un domaine de la lutte contre les mauvaises herbes en pleine expansion, avec de nombreux exemples. Parmi les exemples de lutte biologique contre les mauvaises herbes, mentionnons la lutte contre le séneçon de la tanaisie ou l’euphorbe feuillue, la pyrale du cinabre et l’altise de la tanaisie pour lutter contre le séneçon de la tanaisie, le chrysolira pour lutter contre le millepertuis et l’utilisation des chèvres pour contrôler les broussailles sur le parcours.

Chimique

La lutte chimique contre les mauvaises herbes fait référence à toute technique qui implique l’application d’un produit chimique (herbicide) sur les mauvaises herbes ou le sol pour contrôler la germination ou la croissance de l’espèce de mauvaise herbe. En termes économiques, la lutte chimique contre les mauvaises herbes est une industrie très importante et il existe de nombreux exemples de produits chimiques de lutte contre les mauvaises herbes. Le 2,4-DB, l’EPTC, le bromoxynil et le paraquat sont des exemples courants de produits chimiques utilisés pour supprimer les mauvaises herbes dans les fourrages.